Qu’est ce qu’un état des lieux ?

Le domaine de l’immobilier est un métier en pleine expansion à travers le monde. Il prend en compte toutes les activités commerciales sur les biens immobiliers, que ce soit un logement, une construction ou une architecture. Dans le secteur, l’état des lieux est toujours recommandé. Que signifie alors cette action et que représente-t-elle ?

Signification de l’état des lieux ?

Que ce soit pour un achat de biens ou une location, en immobilier l’état des lieux est obligatoire. On entend souvent parler du terme état des lieux. En fait, lorsqu’une personne décide de louer tel ou tel immeuble ou logement, un contrat est rédigé entre le locataire et le loueur, d’où l’importance du document car en cas de problème, seul le contrat de l’état des lieux affirme qui est en tort ou raison. En d’autres termes, le document comporte à la fois les intérêts du bailleur et du locataire. Donc, il est nécessaire de bien vérifier et connaître les informations qui y figurent avant d’effectuer la signature du contrat.

Faire un état des lieux : pourquoi ?

L’état des lieux n’est pas seulement le contrat signé par le locataire et le loueur mais il représente aussi la descente sur les lieux à louer, ce qui est logique car on ne peut pas louer un immeuble sans savoir à quoi il ressemble. Lors du constat, les deux parties visitent ensemble l’état de l’immeuble. En général, il y a deux états des lieux à faire. Le premier est appelé état des lieux d’entrée. Il permet au loueur et au locataire d’inspecter l’état de l’immeuble ou du logement avant la location. C’est pendant cette visite que le propriétaire remet les clés au locataire. A la fin du bail, les deux camps effectuent un deuxième état des lieux ou état des lieux de sortie pendant lequel ils mettent en comparaison le logement avant et après la location. Le locataire rend alors les clés au propriétaire.

Quelques informations pratiques à savoir

L’état des lieux est incontournable et doit contenir toutes les informations concernant l’immeuble à l’entrée et sortie, sa date et sa localisation, les relevés de consommation en eau et électricité, les détails de chaque pièce de l’immeuble (murs, plafonds, meubles, etc…). Le document se fait en deux exemplaires. Une fois le contrat de location signé, le locataire a droit à 10 jours s’il trouve des remarques sur le lieu afin de modifier ce dernier avec le propriétaire. A la fin du contrat, le locataire doit s’assurer de réparer tout matériel défectueux durant son séjour.