Qu’est ce qu’un viager ?

En France, acheter en viager n’est pas très répandu, alors que ce genre de transaction peut être particulièrement avantageux. Il peut être assez cher, c’est pourquoi il est toujours conseillé de connaître tous les enjeux, avant de vous y lancer. Il convient de comprendre son fonctionnement, ses différentes formes et son calcul.

Définition et fonctionnement du viager

Qu’il soit occupé ou libre, le viager garde le même principe : le débirentier, c’est-à-dire l’acheteur, achète un bien immobilier en versant une rente viagère durant toute la durée de vie du vendeur, appelé aussi crédirentier. L’acheteur peut aussi verser un capital initial le jour où les deux parties signeront le contrat de vente qui sera déduit au calcul de la rente viagère. Ce versement non obligatoire, appelé bouquet, est plus bas que le prix réel du bien et ce sont les deux parties qui déterminent toutes les conditions. Pour le calculer, il faut prendre en compte l’espérance de vie du vendeur et la valeur vénale du bien mis en vente. Grâce au viager, le propriétaire peut vendre son bien et rester à vie dans son logement.

Les formules du viager

Il existe plusieurs formules en viager dont le choix se fera en fonction de la situation. Le viager occupé est, par exemple, la formule la plus répandue. Il permet au crédirentier de jouir du bien qu’il a vendu jusqu’à son décès ou le céder, mais en augmentant la rente. Le viager libre, quant à lui, vise à satisfaire les deux parties. La personne âgée qui souhaite vendre sa résidence secondaire touche des indemnités de retraite, tandis que l’acheteur dispose du bien et peut même le mettre en location. La vente à terme est une autre forme de viager. Dès la vente, les deux parties détermineront le tarif et la durée d’occupation. Le calcul du prix se portera sur la valeur vénale du bien s’il est libre. L’acheteur ne deviendra propriétaire que lorsqu’il aura payé le nombre de mensualités convenu.

Pourquoi acheter et vendre en viager ?

Le premier avantage avec le viager c’est qu’il peut être une solution pratique pour que chaque génération s’entre-aide. En effet, les aînés transmettent leur bien à la génération future et celle-ci leur offre une rente. Acheter en viager est ainsi un bon choix pour construire un patrimoine immobilier. En effet, vous serez exempté de divers frais (frais bancaire, frais de mutation …) et pouvez occuper tout de suite le bien en cas d’achat en viager libre ou même le revendre si vous le souhaitez. En plus, vous n’avez pas besoin de payer une somme astronomique au départ. Par rapport à un achat à crédit classique, l’achat en viager est plus souple.